Nous sommes partis !

photo depart modifiee

Mardi matin  premières lueurs du jour. Quelques copains sont sur le ponton et sur la jetée du port de Piriac, Yannick nous accompagne sur l’eau jusqu’à l’île dumet

Pas trop de stress, un peu d’émotion et presque la surprise d’être là, sur l’eau, à concrétiser ce projet un peu fou d’aller vivre en bateau autour du monde.

Il nous fallait partir ce mardi. Pour ne pas tomber dans les préparatifs à n’en plus finir, pour ne pas être à espérer une météo idyllique, pour ignorer toutes les bonnes raisons de repousser le Jour.

Il fait beau et chaud, le bateau glisse bien, on regarde la côte s’éloigner en savourant notre chance.

Nous savions que le calme de la mer et la douceur du vent ne dureraient pas plus que la moitié du temps qu’il faut pour rejoindre la Corogne. Nous savions que la fenêtre météo était trop courte mais peu importe, nous nous cachions la misère à venir. Et elle est venue.

Pas trop  méchante, juste ce qu’il faut pour nous rappeler que nous n’avions pas navigué depuis un an et que l’euphorie du départ nous a fait oublier quelques règles de base.

Premiers vents soutenus, premiers hublots laissés entrouverts, premières vagues sur et sous le pont, premiers chafouinage d’estomac : Retour à l’humilité.

Les météorologues n’étant pas des menteurs il se confirmait que La Corogne devenait trop difficilement accessible par un flux de sud soutenu. Le port de Viviero juste à l’est de la Corogne est plus simple à atteindre.

Nous y sommes arrivés hier jeudi dans l’après-midi, plus heureux que fatigués (ce n’est pas peu dire), avec l’agréable sensation de commencer ici notre voyage.

14 commentaires sur “Nous sommes partis !

  1. Bonne route !
    Belle premiere page qui nous laisse entrevoir qu’un tour du monde à la voile ce n’est pas de tout repos! Et que les moments magiques se meritent ….
    On se rejouis de vous suivre au bout du monde !

    J'aime

  2. Nous vous souhaitons de beaux voyages, aussi sûr que chaque jour en ai un renouvellé.
    Et votre premier message augure d’un carnet de voyage que nous allons prendre plaisir à suivre, autant pour les mots que pour les photos. À très bientôt. Damien et Marine.

    J'aime

  3. Bon vent à vous
    Y’a deux jours nous nous disions que vous deviez être dans les starting-blocks alors heureux de vous savoir partis avec tout ce qu’apporte au jour le jour le plaisir de la navigation
    Avec grand plaisir nous vous suivrons dans vos aventures maritimes
    Bisous
    Erwan et Dominique

    J'aime

  4. Leslie serait l’ouragan le plus puissant à atteindre le Portugal depuis 1842. Au cours de ces 176 dernières années, seul Vince a touché terre en péninsule Ibérique, dans le sud de l’Espagne, en 2005.
    C’est bien de vous savoir dans un abri..

    J'aime

    1. Oui Pierre, on a bien eu raison d’écouter notre intuition et de ne pas persister dans notre plan premier qui était d’aller directement à Porto. Se rabattre sur La Corogne puis finalement sur Viveiro a été notre bonne solution. Les quelques milles qui nous séparent de la pointe nord ouest on été suffisants pour que nous soyons à l’écart de la tempête. Le vent a effectivement été fort vendredi (35 kn au fond du port) mais plutôt calme dans la nuit de samedi à dimanche. Le tout au soleil.

      J'aime

  5. Bon bé alors, c’est pas des conneries? Vous partez vraiment??? Bons vents, belle vie, bon courage, bon voyage… Enfin bref! Plein de trucs bons et beaux!!! Savourez cette aventures…
    Salut du fin fond d’une nuit en obstetrique
    DOM

    J'aime

  6. Bon vent aux aventuriers que vous êtes !☺on sera toujours heureux de suivre votre périple marin! Et pas de folie avec la mer ..on tient a vous !
    Catherine

    J'aime

  7. Hello du bateau! C’est la première fois que je vois Lulu est entier! Qu’elle est belle! À la fois fine et solide. Tu décris bien le moment de « se lancer à l’eau »… pas simple! Pour moi, en « larguant les amarres », on se dégage surtout de cet insidieux carcan d’horaires, d’obligations, d’habitudes, pas toujours désagréables, souvent reposant, mais qui grignotent sans répit notre « naturel » jusqu’à ne plus savoir qui on est vraiment, quels sont nos désirs profonds, qui bâillonnent notre compréhension naturelle du monde, notre intuition. Un voyage pour moi, c’est surtout cette remise en action de l’intuition, de l’empathie, ce renouveau permanent de nos perceptions. C’est fatiguant aussi ! Mais en bateau, vous avez quand même un « chez vous » pour vous retrouver, j’ai l’impression que c’est différent. Plein de bonnes pensées pour vous accompagner pendant cette mise en route, bizh!! Dominique
    ps Je vous suis sur Google Earth et , pour l’ambiance, sur un site qui diffuse en streaming toutes les radios du globe, ex : http://radio.garden/live/viveiro/ocv-radio/

    J'aime

  8. merci pour ces dernières nouvelles que je pistais impatiemment. Faite nous rêver tout au long du parcours. A très bientôt.
    Yannick

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s