CONTE DE NOËL… et nouvelle de Balthazar

C’est un italien qui nous en a parlé, il avait bourlingué dans les eaux glauques du CAC-40 avant de naviguer dans celle turquoise des caraïbes sur son voilier. Sa route a croisé les yeux ensorceleurs d’une belle de Trinidad tout juste échappée d’une planche d’Hugo Pratt. Depuis ils sont ancrés sur le fleuve, c’est là que nous les avons trouvés.

Ganesh dodelinait de la tête sur le tableau de bord du taxi indien qui nous attendait à la descente de la pirogue menée par un Busi Nengee, un noir marron.  Ici on roule à gauche, à travers la forêt primaire que les bulldozers maintiennent éloignée de l’asphalte. Une guerre sans fin entre les racines et les mâchoires de fer.

Passé le pont, on pénètre dans la ville, les commerces chinois se succèdent, aussi serrés que les arbres de la forêt, aucun engin de chantier pour les arrêter. L’indien nous dépose devant la guesthouse, une maison en bois de facture hollandaise où nous sommes accueillis par un couple créole. Toutes les constructions sont ainsi, rappelant l’opulence ancienne, quand une centaine de navires mouillaient devant le fort, chargeant les sacs de cacao, de café, de canne à sucre. Les hollandais sont partis, reste le néerlandais, langue officielle que personne ne parle dans la rue. Communautés venues de quatre continents, parlant quinze langues différentes, elles se sont entendues pour créer le sranan tongo, un joyeux dialecte créole .

Comme les mosaïques d’un kaleïdoscope, les cultures s’entrecroisent. Ici, on peut manger une soupe thaï chez un indien au  broadway  local,  un tandoori chez un chinois, un hamburger chez un indonésien et boire un bon café italien chez n’importe qui. On trouve tous les produits au grand marché , fruits, légumes, plantes médicinales , ferblanterie , Wax afro de Hollande, batik indonésien  , nécessaire pour  rite vaudou ou  offrandes pour les dieux. Il est rare de voir juxtaposées mosquée et synagogue à quelques rues de  la basilique,  construction de bois sobre et magnifique à la fois. Un peu plus loin se dressent les bulbes des temples hindous.

 Mais ici, tout le monde fête Noël ! Bonnet rouge et blanc sur la tête, sapin  dans les vitrines , guirlandes et boules, chants de Noël en fran-glais sortant des sonos des boutiques asiatiques

 Mais, où sommes nous ????

ET NOUVELLE DE BALTHASAR

Le président est en place depuis 1982, date à laquelle il a renversé le gouvernement élu , fait fusiller les intellectuels trop gênants et déclenché une guerre civile faisant  pas mal de morts. Depuis, les faiseurs de guerre sont au parlement et ont voté une loi d’amnistie les protégeant d’éventuelles poursuites .Ici, de riches il n’y a que le sous-sol et la poignée de ceux qui l’exploitent, des sociétés US le plus souvent. Le pays est la plaque tournante de nombreux trafics, celui de la cocaïne en particulier, d’ailleurs, le président lui même est sous la coupe d’un mandat d’arrêt interpol à ce propos.

Quelques belles bâtisses sont restaurées mais la majorité est en état de délabrement .  Les trottoirs sont défoncés mais la route qui mène à la frontière est parfaite, elle a été financée par les chinois, business is business ! A l’entrée de l’hôpital, tu choisis entre payer cash ou mourir… et tout  ce que nous n’avons pas vu.

Cela se passe à Paramaribo au Surinan, ancienne colonie néerlandaise ayant accédée à l’indépendance en 1975

Un commentaire sur “CONTE DE NOËL… et nouvelle de Balthazar

  1. super cette période de Noêl dans un autre bout du monde ..Sapin toujours présent !! Merci pour les photos superbes.. Ici c’est les préparatifs, Patricia et moi faisons concours de foie gras et je prépare mes poissons marinés pour dasn quelques jours. Nous avons enchaine les soirées musiques de Noel : Saint Nazaire, Challans, Batz sur Mer .. grosse ambiance et bonnet sur ma tête à chaque fois !!! Aprés 3 jours de ronflement , le vent nous laisse un peu tranquille mais vu les heures où on se couche , on s’endort vite.. Les billets pour la patagonie sont pris !!! à suivre !
    bises

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s